Les nouvelles du club

Bienvenue Michel

Nous souhaitons la bienvenue à Michel Plouffe, notre nouveau membre avec qui Martin à eu la chance de jouer deux parties mémorables (en tout cas mémorables pour ce dernier :)). Sans plus attendre, voici les parties de la semaine :

Martin a duré un peu plus longtemps dans la dernière partie mais comme dit l’adage, les carottes étaient cuites… Depuis très longtemps.

Les parties de la semaine

Voici les parties disputées mardi dernier en sirotant un bon café. Ne soyez pas trop dur envers Robert, il avait eu une dure journée à émonder des arbres… Par contre, le revers de Martin contre Carl montre bien que le goût de la victoire peut être éphemère. Bonne semaine à tous.

Dans cette dernière partie, Martin aurait dû continuer avec 7. Dxd4 après quoi la partie aurait (peut-être) duré plus longtemps. Bravo Carl pour cette victoire rapide !

Un mardi productif

Mardi dernier, le 26 octobre, plusieurs parties ont permis à Martin et Louis d’acquérir plus d’expérience (et d’humilité…) face à nos experts Jean Morissette et Michael Fournier. Voici ces trois parties.

Cette dernière partie enseigne bien l’importance de l’humilité. Par contre, Michael et Jean sont d’une grande générosité au niveau de leur enseignements pour revoir ces parties et déterminer les erreurs et les bons coups.

Une soirée éducative

Hier soir, le 12 octobre, Jean Morissette à eu la générosité d’analyser publiquement la dernière partie entre Martin Morissette et Louis Sabourin. Cet exercice d’analyse était très apprécié par les membres. Merci Jean pour cette démonstration éducative.

Jean Morissette a démontré qu’a partir de cette position, les blancs avaient presque 2 pions d’avance mais le mouvement du cavalier en e2 au coup 15 et ensuite en g3 au coup 17 ramenait la partie à égalité. La perte des tempos et l’aération de la position des noirs a permis à ces derniers de revenir dans la course. Cette opportunité manquée du côté des blancs de continuer à garder les noirs en position restreinte et à coordonner une attaque a finalement coûté la partie aux blancs. C’était un exemple clair que même avec une égalité matérielle, il peut exister un avantage marqué par la coordination des pièces.

Voici une autre partie notée jouée entre Martin Morissette et Roger Gendron

Ici encore, malgré une position restreinte et un désavantage de presque un pion après le 8eme coup (même à égalité matérielle), les noirs profitent des erreurs des blancs pour revenir dans la course. Bravo Roger pour cette belle victoire